Fermer
France

Une vaste escroquerie à la TVA mise au jour sur la vente de voitures de luxe

Le #Finance - #Importation Parallèle - #TVA
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Une vaste escroquerie à la TVA a été mise au jour chez des importateurs de voitures de luxe, achetées en Allemagne puis revendues en France via des fausses factures, a annoncé Bercy.

Le réseau, démantelé les 14 et 15 juin dans le cadre d’une information judiciaire ouverte par le parquet national financier, était constitué de 14 négociants français, liés à 50 sociétés écrans disséminées dans une dizaine de pays de l’Union Européenne, par le biais d’un montage complexe. « Les commanditaires sélectionnaient des véhicules hors taxes sur le marché allemand », explique le ministère dans un communiqué. « Ils organisaient ensuite l’introduction en France des véhicules auprès de négociants complices, grâce à un système de facturation falsifiée », ajoute-t-il.

Les voitures de luxe étaient ainsi vendues TVA incluse en France, sans que la taxe ne soit reversée au Trésor public. Un procédé apparenté au fameux « carroussel de TVA », qui permet d’encaisser la TVA sans la reverser à l’Etat, en multipliant les intermédiaires, plus ou moins fictifs, dans plusieurs Etats.

Dans le cadre de l’opération, cinq personnes ont été interpellées, dont trois ont été mises en examen et placées sous contrôle judiciaire. Une quinzaine de véhicules de luxe estimés à près de 500 000 euros ont par ailleurs été saisis, ainsi que deux immeubles d’une valeur proche d’un million d’euros et des espèces. « Cette fraude à la TVA a porté, en cinq ans, sur plus d’un millier de véhicules (…) générant plus de 51 millions d’euros de chiffre d’affaires », précise Bercy, qui estime à « plus de 11 millions d’euros » le préjudice pour le Trésor Public, montant des droits de TVA éludés. (AFP 22/6/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.