Fermer
France

Une chute plus prononcée pour les camions que pour les utilitaires en 2020

Analyse de presse de 14H00 - Le #Camions - #Coronavirus - #Etude - #FFC - #Marché - #Utilitaires
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le Bipe-BDO Advisory a réalisé pour le compte de la Fédération française de la carrosserie (FFC), entre le 23 mars et le 2 avril 2020, une étude permettant de visualiser les effets de la crise sanitaire sur les marchés de la filière du véhicule industriel et urbain. « Ces analyses et prévisions s’appuient sur un scénario et des hypothèses fondées sur des indicateurs incomplets à ces dates et amenés à évoluer chaque semaine dans chaque pays. Les perspectives des marchés VI-VU seront affinées au cours du prochain trimestre en cohérence avec les évolutions des contextes », souligne en préambule la fédération. Un second point sera d’ailleurs organisé le 17 novembre lors des Rencontres de la filière de la FFC, avec des indicateurs plus précis.

Si un ralentissement était attendu en 2020, au sortir d’un exercice 2019 de haut niveau, tant pour les véhicules industriels que les utilitaires, le coup d’arrêt sera forcément conséquent, quels que soient les scénarios qui se dessinent. « A la différence de la crise de 2008, les conditions financières resteront favorables et les mesures de soutien aux entreprises amortiront le choc, d’autant que la filière s’est depuis structurée à travers la PFA, facilitant ainsi le dialogue avec le gouvernement », considère la FFC. « La crise de 2008 s’était accompagnée de licenciements massifs, qui avaient coûté très cher aux entreprises. De plus, ces dernières avaient cruellement manqué de trésorerie, ce qui n’est pas le cas cette année puisqu’elles ont la capacité de tenir entre deux et trois mois », observe Patrick Cholton, président de la FFC.

Pour le marché des véhicules utilitaires neufs (- de 5 tonnes), le Bipe table sur une baisse de 24 % en 2020, à 362 000 unités. Les immatriculations pourraient chuter de 64 % au deuxième trimestre (à seulement 45 000 unités) avant de remonter au second semestre. Le spécialiste des études anticipe même une progression de 4 % sur le dernier trimestre de 2020 par rapport à la même période en 2019 (autour de 119 000 unités). Il prévoit une croissance d’environ 16 % en 2021, soit un marché des utilitaires autour de 420 000 immatriculations.

Les dégâts devraient être encore plus prononcés sur le marché des poids lourds (+ de 5 tonnes) : – 35 % en 2020, à 36 200 véhicules. Le Bipe anticipe une chute de 84 % au deuxième trimestre, avec seulement 3 000 immatriculations. Comme pour les utilitaires, il prévoit une croissance du marché sur les trois derniers mois de l’année par rapport à 2019 : + 10 %, à 14 000 unités. En 2021, il s’attend à une progression de 22 %, à environ 44 000 véhicules.

En Europe de l’Ouest, le Bipe prévoit un marché des véhicules utilitaires légers neufs autour de 1,5 million d’immatriculations, soit un niveau supérieur à celui enregistré en 2009, 2012 ou 2013. Pour les camions, le marché européen devrait se situer entre 200 000 et 220 000 unités, soit l’un des exercices les plus bas observés depuis 20 ans.

Source : LARGUS.FR (29/4/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.