Fermer
France

Un projet de recyclage de pneumatiques dans les ex-locaux d’Arc International

Le #Pneumatique - #Recyclage
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Annoncé au printemps 2010, le projet franco-anglais Entyrecycle d’usine de recyclage et de valorisation de pneus usagés, qui aurait dû se concrétiser il y a trois ans, semble cette fois relancé. Il s’agit de séparer les différents polymères qui constituent le pneu pour en tirer une matière brute réutilisable pour des matériaux tels que des dalles en plastique pour les maisons, les terrains de jeu, voire pour refaire des roues. Le processus ne dégage, selon l’entreprise, ni fumée, ni émanation chimique, ni poussière. Le site reçoit des granulats fournis par les entreprises de broyage de pneus et n’a pas besoin de faire ce travail. « Le projet a pris du retard car la société, pour sécuriser son processus, a dû déposer des brevets, mais elle en a profité pour peaufiner son procédé », explique Saint-Omer Flandre Interface d’Entreprises, l’agence de développement économique chargée du projet. Créée à Saint-Omer il y a cinq ans par Alan Higginson, la société Entyrecycle est en passe de racheter 16,4 hectares des anciens locaux d’Arc International sur la commune de Blaringhem, à côté de Saint-Omer. Plus de 6,4 hectares de bâtiments industriels et 2 000 mètres carrés de bureaux y subsistent.

Une fois l’acquisition faite, Entyrecycle compte transformer le site dès ce printemps pour s’y installer cet été et démarrer la production avec dans un premier temps une cinquantaine de salariés, un effectif qui devrait atteindre 250 à terme. L’investissement total se monte à 26 millions d’euros, dont 10 pour le volet immobilier. L’usine abritera également un centre de recherche et développement. Mais Entyrecycle s’inscrit d’ores et déjà dans un plan de développement international puisque la société envisage d’exporter sa technologie en Europe, mais aussi en Asie. (ECHOS 10/5/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.