Fermer
Etats-Unis

Un juge américain autorise un procès en recours collectif contre Mercedes et Bosch

Analyse de presse de 14H00 - Le #Bosch - #Emissions - #Mercedes - #Procès - #Recours collectif
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Un juge américain autorise un procès en recours collectif contre Mercedes et Bosch, en lien avec des manipulations des niveaux d’émissions de modèles diesel de Mercedes.

Selon les plaignants, Mercedes se serait associé à Bosch pour programmer ses véhicules BlueTEC, afin de permettre des niveaux d’émissions plus élevés qu’autorisé, grâce à un logiciel truqueur (comme l’avait fait le groupe Volkswagen).

Le juge américain a donc rejeté les demandes de Mercedes de prononcer un non-lieu dans cette affaire.

Mercedes et Bosch sont accusés d’avoir violé plusieurs lois sur les droits des consommateurs et d’avoir dissimulé une fraude.

Mercedes est également accusé de publicité mensongère pour avoir présenté ses véhicules BlueTEC comme « les diesel les plus propres et les plus avancés au monde ».

Lors d’essais en conditions réelles, les niveaux d’émissions de NOx de ces véhicules étaient en moyenne 19 fois plus élevés que le seuil autorisé aux Etats-Unis, avec, pour certaines mesures, jusqu’à 65 fois le seuil autorisé. Ces résultats auraient été cachés au public.

La plainte contre Mercedes avait été initialement déposée en février 2016 avant d’être désormais autorisée par la justice américaine.

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (4/2/19), AUTOMOBILWOCHE (5/2/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.