Fermer
Union européenne

Un « Brexit dur » menacerait jusqu’à 18 000 emplois dans l’industrie automobile allemande

Le #Emploi - #Prévision
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Selon une étude réalisée par le cabinet de consultants Deloitte, un « Brexit dur » menacerait jusqu’à 18 000 emplois dans l’industrie automobile allemande.

En effet, Deloitte estime que si le Royaume-Uni quittait à la fois l’Union Européenne, mais aussi le marché unique et l’union douanière, les prix des voitures devraient augmenter d’environ 5 600 euros par voiture. Cela entraînerait le risque d’un effondrement du marché automobile britannique, qui pourrait reculer de 20 % en 2019. Cela représenterait un manque à gagner de 12,4 milliards d’euros pour les constructeurs.

Or, près d’un cinquième des exportations automobiles de l’Allemagne sont à destination du Royaume-Uni. Les grands groupes allemands (Volkswagen, Daimler et BMW) seraient impactés, ainsi que les constructeurs dotés d’usines en Allemagne, comme Ford et Opel/Vauxhall.

Pour contrer l’éventuel recul du marché britannique, des équipementiers et constructeurs envisagent de produire leurs véhicules à destination du Royaume-Uni dans d’autres pays que l’Allemagne, ce qui – outre la baisse de la demande – constitue un risque majeur pour les emplois en Allemagne. (BLOOMBERG 22/6/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.