Fermer
Etats-Unis

Un ancien ingénieur de VW a été condamné à 40 mois de prison

Le #Enquête - #Justice - #Volkswagen
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

James Liang, un ancien ingénieur du groupe Volkswagen, a été condamné par un tribunal de Detroit à 40 mois de prison et 200 000 dollars d’amende, pour son rôle dans le scandale des moteurs truqués. M. Liang avait plaidé coupable en septembre ce qui a permis de réduire sa peine, qui aurait pu atteindre jusqu’à 7 ans de prison et 400 000 dollars d’amende.

En outre, après sa libération, il sera encore soumis à un régime de liberté surveillée pendant deux ans, et pourra être expulsé vers l’Allemagne.

L’avocat de M. Liang a souligné que la collaboration de son client avait permis d’inculper d’autres responsables dans l’affaire de manipulation des niveaux d’émissions, dont l’ancien cadre Oliver Schmidt. Celui-ci a également accepté de plaider coupable en août. Sa sentence doit être prononcée le 6 décembre.

Au total, 7 dirigeants et ingénieurs de Volkswagen ont été inculpés aux Etats-Unis suite au scandale des moteurs truqués. (AFP, ZEIT, SÜDDEUTSCHE ZEITUNG, SPIEGEL, HANDELSBLATT, AUTOMOBILWOCHE 25/8/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.