Fermer
France

Trois offres de reprise pour Mia Electric

Le #Mia Electric
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le fabricant français de voitures électriques Mia Electric, en liquidation judiciaire depuis mars, fait l’objet de trois offres fermes de reprise qui seront examinées le 7 mai par le tribunal de commerce de Niort.

Une seule offre, présentée par un consortium dirigé par l’entrepreneur français Georges Dao, comprenant des spécialistes de l’électrique, conserverait une partie des emplois. Ce consortium réunit une société coréenne spécialisée dans les batteries, Kokam, une allemande produisant des batteries à hydrogène, Magnum Pyrex, la française FSB Holding (économies d’énergie et énergie solaire) et Fulmen (batteries). D’après M. Dao, un tiers des 76 salariés maintenus seraient issus du bureau d’études et les deux-tiers restants de l’usine de production.

Le fournisseur de batteries E4V, qui équipe déjà la voiture électrique Mia, est aussi sur les rangs, comme la société 4H Holding, qui a déjà investi dans Lumeneo, également liquidée, qui produisait des voitures électriques en Alsace.

L’industriel Michel Albrand et sa société NSD2 (Network Strategy Distribution Development), qui intervient notamment comme conseil des collectivités locales en matière de mobilité électrique et qui avait envoyé une lettre d’intention, n’avait pas présenté le 5 mai au soir d’offre définitive. (AFP 6/5/14)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.