Fermer
Etats-Unis

Toyota va payer plus d’un milliard de dollars pour mettre fin à une enquête criminelle

Le #Enquête - #Toyota
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Toyota va payer plus d’un milliard de dollars pour échapper à des poursuites aux Etats-Unis dans le cadre d’une série de plaintes de consommateurs pour des accélérations intempestives. Une enquête criminelle avait été ouverte après la mort de cinq personnes en 2010.

Le régulateur de vitesse dont étaient équipés les véhicules impliqués avait été initialement mis en cause, mais l’enquête avait montré que ces accidents étaient plus probablement dus aux tapis de sol venant coincer la pédale d’accélérateur.
Les autorités américaines reprochaient à Toyota d’avoir tenté de minimiser l’ampleur du problème. Le constructeur aurait également tenté de tromper les autorités de régulation, ce qui constitue un crime fédéral.

L’accord passé avec le ministère américain de la Justice prévoit une clause permettant aux autorités de poursuivre de nouveau le groupe s’il retombait dans ses errements passés. Un superviseur extérieur sera en outre nommé pour vérifier que le groupe se conforme aux conditions de l’accord.

L’affaire, très médiatisée, avait contraint Toyota de procéder au rappel de millions de véhicules en 2009 et 2010, ce qui lui avait déjà coûté plusieurs milliards de dollars. (AUTOMOTIVE NEWS 18/3/14, AFP 19/3/14)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.