Fermer
Australie

Toyota va cesser de produire en Australie d’ici à la fin de 2017

Le #Fermeture d’usine - #Production - #Toyota
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Toyota a annoncé qu’il allait cesser, d’ici à la fin de 2017, de produire des véhicules en Australie, où il emploie plus de 4 000 personnes. « Nous sommes contraints de prendre cette décision difficile car ce marché est soumis à une compétition très intense, le dollar australien est très vigoureux et l’ensemble de la production d’automobiles en Australie est en train de diminuer », a expliqué Akio Toyoda, président du groupe.

Cette annonce intervient quelques semaines après une décision similaire de General Motors, qui va stopper sa production d’ici au même horizon (2017). Ford a pour sa part déjà annoncé qu’il cesserait son activité de production locale en 2016. Le retrait de Toyota pourrait donc signifier l’arrêt pur et simple de toute production automobile en Australie d’ici à trois ans.

Toyota assemble actuellement des Camry et Orion dans une usine de la banlieue de Melbourne (100 000 unités environ l’an passé) ; il dispose également d’un centre technique employant 150 personnes, qui pourrait voir son activité « réduite », a ajouté Toyota sans préciser. (AFP, NIKKEI ASIAN REVIEW, FINANCIAL EXPRESS 10/2/14)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.