Fermer
Japon

Toyota serait resté numéro un mondial en 2014

Le #Toyota - #Ventes
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Toyota devrait garder son titre de premier groupe automobile mondial en 2014, avec plus de 10,2 millions de véhicules vendus, indique le quotidien économique Nikkei, qui prévoit cependant que Volkswagen détrônera son concurrent japonais dès cette année.

Toyota aurait atteint son objectif annuel de 10,22 millions (+ 2 % par rapport à 2013), malgré une contraction des résultats au Japon, en s’appuyant sur l’ensemble de ses marques (Toyota, Lexus, Daihatsu, Hino). Toyota annoncera ses chiffres de ventes définitifs de l’année 2014 à la fin du mois de janvier.

Volkswagen a déjà dévoilé les siens ; il a annoncé avoir écoulé l’an passé 10,14 millions de véhicules (+4,2 %) dans le monde.

Toyota avait conquis en 2008, au début de la crise financière internationale, la première place mondiale, monopolisée par General Motors durant plus de 70 ans, mais la lui avait rendue pour un an en 2011 en raison du séisme et du tsunami du 11 mars de la même année dans le nord-est du Japon. Cette catastrophe avait temporairement paralysé sa production. Le groupe avait cependant vite rebondi, fort de ses techniques industrielles qui en ont fait une institution au Japon, et retrouvé son rang en 2012. (AFP 13/1/15)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.