Fermer
Europe

Toyota prépare son offensive dans les utilitaires en Europe

Analyse de presse de 14H00 - Le #Toyota - #Véhicules utilitaires légers
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Avec l’arrivée prochaine – début 2020 – du Proace City, une version rebadgée des Citroën Berlingo, Peugeot Partner et Opel Combo, Toyota va être à la tête d’une gamme d’utilitaires légers plus étoffée que jamais. Le petit fourgon viendra épauler au catalogue l’emblématique pick-up Hilux et le Proace, lui aussi fruit d’un partenariat avec le Groupe PSA sur le segment des fourgons intermédiaires. « Jusqu’à présent, nous ne couvrions que 37 % du marché de l’utilitaire en Europe. En 2018, le segment du Proace a représenté un total 717 000 unités, soit 30 % du mix, celui des pick-ups 174 000 unités, soit 7 % du mix. Avec le Proace City, nous faisons notre entrée sur le principal segment en Europe, avec 822 000 immatriculations cumulées l’an passé. Nous allons ainsi couvrir près de 75 % du marché », explique Andrea Carlucci, le directeur du produit et du marketing de Toyota Motor Europe (TME).

Cette nouvelle force de frappe va non seulement permettre au constructeur de faire progresser ses ventes – il prévoit de passer de 27 000 unités en 2018 à 32 000 en 2020 – mais aussi de s’installer comme un acteur global sur le marché des flottes avec une gamme de voitures particulières et d’utilitaires pratiquement complète. Il ne lui manquera plus qu’un grand fourgon pour disposer d’un catalogue idéal. Cette offensive se poursuivra avec les arrivées conjuguées des Proace et Proace City électriques, respectivement en 2020 et en 2021.

Afin d’orchestrer cette montée en puissance dans les VUL, Toyota va se structurer à compter de 2020, en commençant par créer une marque spécifique baptisée Toyota Professional. Pour être éligibles à ce nouveau dispositif, les concessionnaires devront se plier au cahier des charges suivant : un vendeur dédié à l’activité utilitaire par tranches de 80 à 100 véhicules vendus par an, la constitution d’un stock de 3,5 mois de ventes, l’exposition de véhicules – au moins trois Proace City, trois Proace, deux Hilux plus des véhicules carrossés –, l’intégration des utilitaires légers au programme Toyota Occasions Plus, la mise à disposition de véhicules utilitaires de courtoisie, la mise en place du service d’entretien rapide Duotech ou encore la formation de son personnel vente et après-vente aux spécificités des besoins clients VUL. S’ajoutera la signalétique spécifique Toyota Professional dans les points de vente avec des portiques, des drapeaux, des stickers et des écrans digitaux

Les premiers centres devraient entrer en activité courant 2020. Toyota cible avant tout les grandes villes où le potentiel de vente est le plus élevé. Les 600 business centers existants en Europe, qui ont déjà une expertise sur le marché des flottes et dont la localisation est idéale, seront les mieux placés pour répondre à ces exigences.

Source : JOURNALAUTO.COM (8/7/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.