Fermer
Afrique du Sud

Toyota n’est pas en mesure de fixer une date de reprise de son activité à Durban

Le #Production - #Toyota - #Usine
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Toyota a été contraint d’interrompre sa production de véhicules en Afrique du Sud faute de livraison de pièces, conséquence d’une grève du syndicat de la métallurgie Numsa. « Cet arrêt affecte la production des modèles Corolla, Hilux et Fortuner (4×4) », tandis que se poursuit la fabrication des fourgons Hiace et utilitaires Dyna dont « l’assemblage n’a pas été touché », indique le constructeur.

L’usine TSAM (Toyota South Africa Motors) de Durban a produit l’an passé 141 500 Corolla, Hilux et Fortuner, destinés au marché intérieur et à l’exportation. « La production ne peut pas repartir tant que la grève de Numsa n’est pas finie et l’approvisionnement des pièces rétabli. Nous ne sommes toutefois pas en mesure de spéculer sur l’issue de cette grève », souligne Toyota, ajoutant qu’il « surveille de près la situation ».

Numsa, le plus important syndicat d’Afrique du Sud en nombre d’adhérents, mène une grève dans la sidérurgie et la construction mécanique depuis le 1er juillet. Il réclame une augmentation salariale, une hausse des allocations logement et la fin du recours à l’intérim. Or, le patronat a fait savoir mardi qu’il n’irait pas plus loin après le rejet de ses propositions. (AFP 16/7/14)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.