Fermer
Japon

Toyota et Nissan rappellent 6,56 millions de véhicules dans le monde

Le #Nissan - #Rappel De Véhicule - #Toyota
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Toyota et Nissan annoncent le rappel global de 6,56 millions de véhicules dans le monde, à cause des sacs gonflables défectueux de leur compatriote Takata. Toyota fait revenir au garage 5 millions de modèles assemblés entre mars 2003 et novembre 2007, et Nissan 1,56 million de véhicules fabriqués entre 2004 et 2008. « A la suite des investigations réalisées au Japon, certains types de systèmes de gonflage présentent un risque d’absorption d’humidité pouvant entraîner un déploiement anormal des airbags frontaux conducteur ou passager en cas d’accident », explique Toyota dans un communiqué. Nissan donne la même explication.

Toyota précise qu’il a l’intention de remplacer le gonfleur du sac gonflable frontal conducteur ou passager par des modèles produits par une autre société japonaise, Daicel. Les problèmes de système de gonflage de Takata sont déjà à l’origine du rappel de quelque 20 millions de véhicules dans le monde, en majorité en Amérique du Nord.

Honda, le troisième constructeur d’automobiles japonais, a été jusqu’à présent le plus concerné par ces sacs gonflables défectueux. (AFP 13/5/15)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.