Fermer
Japon

Toyota et Nissan étendent leurs rappels de véhicules dotés d’airbags Takata

Le #Nissan - #Rappel De Véhicule - #Sac gonflable - #Toyota
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Toyota a annoncé le rappel de 2,86 millions de véhicules supplémentaires dans le monde et Nissan près de 200 000, toujours dans le cadre des airbags défectueux de Takata.

Chez Toyota, 24 modèles sont concernés, produits entre avril 2003 et décembre 2008, le rappel touchant plus particulièrement l’Europe avec près de 1,73 million de voitures nouvellement rappelées. « Comme la cause réelle du problème des airbags de Takata reste indéterminée, nous prenons des mesures préventives », a indiqué Toyota. Le mois dernier, Toyota avait déjà rappelé 5 millions de véhicules assemblés entre mars 2003 et novembre 2007. Ce nouveau rappel élève le bilan pour le numéro japonais à près de 11 millions de véhicules depuis le début de la crise.

Nissan avait lancé pour sa part, en mai, le rappel de 1,56 million de véhicules fabriqués entre 2004 et 2008, pour un total qui avoisine désormais les 4,2 millions d’unités.

Mitsubishi Motors a aussi annoncé qu’il allait procéder à des changements d’airbags sur 120 000 véhicules supplémentaires. Le constructeur le plus touché jusqu’à présent est Honda, qui a rappelé au total près de 20 millions de véhicules dans le monde.

Des élus américains accusent Takata d’avoir cherché à préserver ses profits et suspendu des audits qui auraient pu permettre de détecter plus tôt les défauts de ses airbags. (AFP 25/6/15)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.