Fermer
Birmanie

Toyota annonce l’ouverture de sa première usine en Birmanie

Analyse de presse de 14H00 - Le #Toyota - #Usine
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Toyota a annoncé le 30 mai l’ouverture de sa première usine en Birmanie, qui devrait produire 2 500 véhicules chaque année. L’usine, installée à la sortie de Rangoun, la capitale économique du pays, commencera à assembler le véhicule de loisir Hilux à partir de février 2021, a indiqué le constructeur japonais, précisant qu’il y investirait 52,6 millions de dollars (47,2 millions d’euros).

L’annonce fait suite à l’installation d’autres grands constructeurs d’automobiles, comme les japonais Suzuki et Nissan, et l’américain Ford, dans le pays. Le gouvernement birman a annoncé en 2017 des restrictions à l’importation de véhicules pour favoriser la production locale, ce qui a contribué à faire baisser les prix et augmenter les volumes.

L’Association automobile de Birmanie s’est réjouie de l’annonce de l’arrivée de Toyota sur le marché, la qualifiant de « surprise ». La marque est déjà populaire dans le pays, même si la plupart des véhicules Toyota qui y circulent sont d’occasion.

D’après Toyota, la demande pour des modèles neufs a quasiment doublé l’année dernière, à 18 000 unités vendues.

Source : AFP (30/5/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.