Fermer
France

Tours instaure le stationnement gratuit pour les véhicules électriques ou à hydrogène

Analyse de presse de 14H00 - Le #Crit'Air - #Electrique - #Hydrogène - #Stationnement
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La municipalité de Tours a pris un arrêté pour instaurer la gratuité du stationnement pour les véhicules électriques ou à hydrogène, a-t-on appris le 9 juillet. « Tous les automobilistes propriétaires d’un véhicule électrique ou à hydrogène munis de la vignette Crit’Air verte bénéficieront de la gratuité dans la zone payante à partir de ce mercredi 9 juillet et jusqu’au 30 septembre », a déclaré le maire de Tours Christophe Bouchet.

L’arrêté « prend en compte les titulaires de la vignette Crit’Air, mais il a aussi été élargi à tous les autres pays européens qui ont un équivalent », a précisé M. Bouchet.

La mairie de Tours a par ailleurs annoncé la généralisation des zones 30 km/h dans les quartiers résidentiels et la mise en place d’une double étude sur la réduction de la vitesse autorisée des poids-lourds de 80 à 70 km/h sur l’autoroute A10 et sur une expérimentation de convois de camions, dix par dix, pour réduire les émissions et le bruit. Des rétentions de poids lourds de 38 tonnes seraient organisées en amont et en aval de péages.

Source : AFP (9/7/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.