Fermer
France

Totem Mobi parmi les opérateurs voulant succéder à Autolib’

Analyse de presse de 14H00 - Le #Autolib’ - #Autopartage - #Paris - #Totem Mobi
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Aux côtés de Renault et du Groupe PSA, qui se sont déjà positionnés, de petits acteurs de l’autopartage espèrent récupérer une part du marché parisien laissé vacant par Autolib’. C’est le cas de la jeune pousse marseillaise Totem Mobi, dont l’offre était présentée le 19 juillet par la mairie de Paris.

A Marseille, Totem Mobi gère une flotte de 165 Renault Twizy équipés d’un boîtier électronique permettant d’en contrôler l’accès à distance, via une application mobile qui les géolocalise, déverrouille l’accès et décompte le temps d’utilisation pour le paiement en ligne (1 euro la réservation, 1 euro le quart d’heure la première heure, 50 centimes les deuxième et troisième heures, et 25 centimes ensuite). Aucun abonnement n’est requis et le conducteur peut garer gratuitement le véhicule sur une place de parking à l’air libre.

Dès septembre, la start-up s’estime en mesure d’installer 50 véhicules dans l’hypercentre de Paris et, à terme, une flotte d’un millier de Twizy, à condition de trouver un partenaire financier pour l’épauler. « Le changement d’échelle est faisable techniquement, mais financièrement on ne peut pas venir tout seul à Paris. On est en discussion avec plusieurs industriels », indique la présidente et cofondatrice de l’entreprise, Emmanuelle Champaud.

Source : ECHOS (20/7/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.