Fermer
France

Thierry Bolloré indique que Renault reste très combatif et mobile

Analyse de presse de 14H00 - Le #Renault - #Thierry Bolloré
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Dans un entretien accordé aux Echos, le directeur général de Renault Thierry Bolloré explique que le groupe tient ses engagements. « Aussi bien en matière de chiffre d’affaires que de volumes, nous avons atteint les objectifs que nous nous étions fixés, alors que les marchés se sont dégradés bien plus vite que prévu. Dans ce contexte difficile et alors que nos gammes ne seront renouvelées qu’au cours du second semestre 2019, nous avons réussi à gagner des parts de marchés partout sauf en Chine et au Moyen-Orient », déclare-t-il. « En Chine, nos nouveaux modèles arriveront au second semestre et nous comptons sur le segment très dynamique de la voiture électrique. Et au Moyen-Orient, nous avons été affectés par notre retrait du marché iranien. L’autre aspect positif est que nous avons amélioré notre pricing. Tout cela me rend confiant pour le second semestre, qui bénéficiera du lancement de nouveaux modèles clés comme la Clio, la Zoé ou le Captur », ajoute-t-il.

« A moyen terme, c’est vrai que le paysage a changé. Des risques se sont matérialisés, mais de nouvelles opportunités sont aussi apparues et dans nos prévisions, nous intégrons toujours une part d’incertitudes. L’entreprise est solide, combative et résistante. Renault prouve qu’il peut traverser la tempête », affirme le dirigeant.

« Aujourd’hui, Renault est aux côtés de Nissan pour l’aider à sortir de l’ornière car leur situation conjoncturelle est difficile. Nous avançons ensemble, au milieu du brouhaha médiatique qui ne reflète pas la réalité. L’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi n’est pas fragile », assure par ailleurs M. Bolloré.

Source : ECHOS (26/7/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.