Fermer
France

The Camp prêt à lancer sa navette autonome à Aix-en-Provence

Analyse de presse de 14H00 - Le #Easymile - #Expérimentation - #Navette Autonome - #Navya
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

En janvier 2020, les équipes de The Camp, le campus de recherche d’Aix-en-Provence, démarreront les tests d’une navette autonome avec la coopération de la collectivité territoriale, Métropole Aix-Marseille-Provence. Le programme Demoiselle vise à relever des défis technologiques pour se rapprocher de cas d’usage plus concrets.

Cela représente un véritable défi car le parcours retenu doit relier la gare TGV d’Aix-en-Provence au site de The Camp. Si les GPS indiquent 7,8 km de distance, le trajet sera en réalité plus long car la navette autonome empruntera des routes moins directes. Au total, elle circulera sur un tronçon d’environ 10 km comprenant différents types de voies, dont une route de traverse, un chemin non bitumé et une portion de départementale, ce qui sous-entend plusieurs vitesses de circulation et des contraintes matérielles (poussière, boue, etc.).

« Nous avons souhaité définir un terrain d’expérimentation complet. Notre ambition est de trouver une équation viable qui comprend les dimensions technologique, économique et d’usage », confirme Jonathan Blaise, chef de projet chez The Camp. La navette du programme Demoiselle sortira donc à la demande des passagers.

The Camp a retenu Milla, et non Navya ou Easymile, pour mettre en œuvre cette expérimentation. Le véhicule du fabricant francilien dispose de places assises et équipées de ceintures de sécurité, permettant d’augmenter la vitesse de roulage. Par ailleurs, cette navette dispose d’un châssis homologué et reste la seule à gravir les pentes de 5 %.

Le programme Demoiselle est encore soumis aux autorisations gouvernementales. Il devrait donc se déployer progressivement. Les tests s’achèveront en juin 2021.

Source : JOURNALAUTO.COM (22/11/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.