Fermer
Monde

Taxes USA/Allemagne : Le BDI s’oppose à la proposition de l’ambassadeur américain

Analyse de presse de 14H00 - Le #Allemagne - #BDI - #Etats-Unis - #Taxe - #Union Européenne
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

L’ambassadeur américain à Berlin, Richard Grenell, avait proposé aux constructeurs allemands à l’occasion d’une rencontre organisée la semaine dernière, de supprimer les taxes douanières sur les véhicules importés, à la fois du côté américain et du côté allemand.

La Chancelière allemande Angela Merkel s’était alors dit prête à une baisse généralisée des taxes sur l’automobile, à condition de trouver « une position européenne commune »

Le BDI (Bundesverband der Deutschen Industrie – organisation de l’industrie allemande) s’est dit opposé à une telle proposition. Le BDI préférerait négocier un accord de libre-échange tel que le TTIP (partenariat transatlantique de commerce et d’investissement ou PTCI).

Le BDI a néanmoins concédé qu’une reprise des négociations sur le TTIP tel qu’il était prévu initialement serait – dans l’environnement économique actuel – peur vraisemblable. L’organisation milite donc pour un « TTIP light ». Cet accord alternatif permettrait à l’industrie allemande de conclure sans discrimination des contrats aux Etats-Unis.

Le BDI a par ailleurs rappelé que l’industrie allemande n’était pas seule responsable de l’excédent commerciale de l’Union Européenne vis-à-vis des Etats-Unis. En effet, de nombreux services d’entreprises américaines sont délocalisés en Irlande et représentent une importante partie des importations européennes aux Etats-Unis.

Source : SPIEGEL (11/07/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.