Fermer
Royaume-Uni

Tata Motors ouvert à des partenariats pour JLR mais exclut la vente de sa filiale

Analyse de presse de 14H00 - Le #Cession - #JLR - #Partenaires - #Tata Motors
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Tata Motors a indiqué qu’il était ouvert à des partenariats pour Jaguar Land Rover, mais a exclu la possibilité de vendre sa filiale.

“Nous ne vendrons pas JLR. L’automobile est notre coeur de métier », a déclaré Natarajan Chandrasekaran, président de la holding Tata Sons, propriétaire de Tata Motors.

Tata Motors a racheté Jaguar Land Rover à Ford en 2008. Après une période faste, où ses ventes ont explosé, notamment en Russie et en Chine, JLR a dû lancer un vaste programme de réduction des coûts et de suppressions d’emplois à travers le monde.

Les incertitudes liées au Brexit viennent par ailleurs perturber l’activité de Jaguar Land Rover au Royaume-Uni ; le constructeur a d’ores et déjà annoncé que ses installations seraient fermées pendant une semaine en novembre afin d’éviter tout problème d’approvisionnement en pièces.

M. Chandrasekaran reconnaît que JLR traverse une période difficile, mais estime que la situation pourra s’améliorer d’ici à 2021. « C’est mon objectif. Pour cela, il nous faudra peut-être collaborer avec d’autres constructeurs, mais de façon ponctuelle. Je ne veux pas d’un partenariat qui passerait par une cession d’une part du capital de JLR et où nous n’aurions plus notre mot à dire », a insisté M. Chandrasekaran . « Nous ne sommes pas des investisseurs financiers, nous gérons des entreprises ».

Source : AUTOMOTIVE NEWS (16/10/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.