Fermer
Etats-Unis

Takata refuse de créer un fonds d’indemnisation pour les victimes de ses airbags défectueux

Le #Rappel De Véhicule - #Sac gonflable
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

L’équipementier japonais Takata, dont des airbags défectueux sont liés à huit morts et à l’origine de millions de véhicules rappelés aux Etats-Unis, refuse de créer un fonds d’indemnisation des victimes. « Takata estime qu’un fonds d’indemnisation national n’est pas nécessaire actuellement », indique un responsable du groupe japonais aux Etats-Unis, précisant néanmoins que les autorités américaines seraient informées si Takata venait à changer d’avis après un nouvel examen de la situation.

Un parlementaire spécialiste de la sécurité routière aux Etats-Unis avait enjoint Takata de mettre en place un dispositif d’indemnisation à l’image de General Motors dans l’affaire des rappels de véhicules équipés d’un commutateur d’allumage défectueux.

L’équipementier japonais, accusé par des élus américains d’avoir suspendu des audits qui auraient pu permettre de déceler plus tôt le défaut de ses coussins de sécurité, avait demandé un délai de deux à quatre semaines pour se décider. (AFP 10/7/15)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.