Fermer
Japon

Takata a choisi trois repreneurs potentiels, offrant un investissement initial de 1 à 2 milliards de dollars

Le #Acquisition - #Sac gonflable
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Les cinq candidats à la reprise de Takata ont présenté des plans de restructuration prévoyant la mise en faillite de l’équipementier afin de limiter les risques financiers. Les fonds américains Bain Capital (associé à l’équipementier Daicel), Carlyle (associé à Key Safety Systems) et KKR, ainsi que les équipementiers Autoliv et Flex-N-Gate ont déposé leurs offres la semaine dernière. Ils proposent tous un investissement initial compris entre 1 et 2 milliards de dollars. Une première sélection a été faite.

Trois candidats semblent avoir la préférence de Takata : Bain Capital (associé à Daicel), KKR et Flex-N-Gate. Des discussions ont été entamées mais le choix d’un repreneur devrait prendre un certain temps.

Takata ne souhaite pas se mettre sous la protection de la loi sur les faillites, car il devrait probablement prendre à sa charge tout ou partie du coût des rappels effectués dans le cadre des airbags défectueux. Son endettement serait alors supérieur à son capital. Les analystes estiment le coût des rappels à 10 milliards de dollars. (AUTOMOTIVE NEWS 30/9/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.