Fermer
Europe

Suzuki veut doubler ses ventes en Europe d’ici à 2017

Le #Prévision - #Suzuki - #Ventes
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

En 2013, Suzuki a produit 2,85 millions de véhicules dans le monde (29 sites de production disséminés dans vingt pays), mais il est finalement assez dépendant de son marché national, le Japon, où il a écoulé plus de 500 000 mini-véhicules l’an passé, et de l’Inde, où Suzuki-Maruti représente près de 40 % du marché.

Suzuki dispose d’une large base de production en Inde puisque, l’an dernier, un million de véhicules sont sortis de ses lignes d’assemblage locales. Ce volume devrait encore augmenter au court des prochaines années, le constructeur ayant annoncé en janvier dernier une troisième implantation dans le pays.

Contrairement aux marchés américain et canadien, dont il s’est retiré fin 2012, Suzuki compte se renforcer en Europe. Il vise 300 000 ventes sur le marché européen à l’horizon 2017, contre 153 700 en 2013. Sur le premier quadrimestre de 2014, la marque a progressé de 18 % dans la région, à 54 400 unités.

Pour atteindre cet objectif ambitieux, Suzuki devra compléter sa gamme en misant sur les segments porteurs tels que les SUV et autres crossovers citadins. Pour l’heure, la prochaine nouveauté de Suzuki sera la Celerio, une petite citadine présentée lors du dernier salon de Genève. Elle sera commercialisée d’ici à la fin de l’année sur le marché européen. La Celerio est appelée à devenir l’entrée de gamme du constructeur, en remplaçant, à terme, l’Alto et la Splash. (JOURNAL DE L’AUTOMOBILE 24/6/14)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.