Fermer
Japon

Standard and Poor’s a abaissé de 2 crans la notation de Mitsubishi Motors en raison des manipulations de données sur la consommation de ses véhicules

Le #Mitsubishi - #Notation
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

L’agence de notation financière Standard and Poor’s a dégradé lundi de 2 crans, à « BB-« , la note de crédit à long terme de Mitsubishi Motors, en raison des manipulations de données concernant la consommation de ses véhicules. L’agence laisse en outre planer la menace d’une autre sanction en conservant une perspective négative et en insistant sur le fait que la gouvernance de Mitsubishi a été pour le moins « déficiente », avec deux scandales retentissants depuis le début des années 2000.

« La falsification des données et son impact exercent une pression à la baisse sur nos évaluations des profils de risques commerciaux et financiers de l’entreprise », justifie l’agence dans un communiqué.

Avant de se prononcer plus avant, S&P dit vouloir « examiner l’impact de la fraude sur les ventes d’automobiles de Mitsubishi au Japon et à l’étranger, ainsi que les performances opérationnelles de l’entreprise, les niveaux de ses fonds de roulement et ses flux de trésorerie ».

S&P insiste sur le fait que le risque est d’autant plus élevé pour Mitsubishi que le constructeur n’a qu’un éventail limité d’automobiles, des mini-véhicules d’une part (moins de 660 cm3) et des modèles sportifs 4×4 de l’autre.

Les indemnisations et éventuelles autres sanctions pécuniaires auxquelles est exposé le groupe risquent de le placer dans une situation financière délicate. S&P ajoute cependant que, « si elle est réalisée, une injection de capital prévue par Nissan et une alliance stratégique entre les deux entreprises pourraient quelque peu soutenir les profils de risques commerciaux et financiers de Mitsubishi Motors ». « Mais il faudra plus de temps avant que nous puissions refléter ceci dans notre notation », prévient-elle, disant vouloir faire porter son attention « sur les détails et le calendrier de la coopération dans les achats, le partage des coûts de recherche et de développement, et l’utilisation conjointe des usines ». (AFP 16/5/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.