Fermer
France

Spie s’associe à IBM pour la gestion des bornes de recharge de véhicules électriques

Le #Borne de recharge - #Electrique
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Spie a signé un contrat de coopération avec IBM pour proposer une offre commune de gestion des bornes de recharges de véhicules électriques en France. « Cet accord prévoit une collaboration entre les deux groupes, Spie et IBM, pour proposer une offre commune d’installation, de supervision, de maintenance et d’exploitation technique et commerciale de bornes de recharge électrique en France », détaille le groupe Spie dans un communiqué.

La plateforme qui structurera ce nouveau service a été développée par IBM, alors que Spie apportera sa compétence dans l’installation et la maintenance des bornes de recharge. Elle permet de gérer les dispositifs de charge des différents opérateurs et constructeurs et d’effectuer un relevé et un suivi statistique sur la nature et fréquence des usages ou la maintenance. Cette plateforme a déjà été mise en place dans plusieurs pays, notamment en Irlande. En France, la loi sur la transition énergétique, actuellement en débat au Sénat, prévoit d’atteindre 7 millions de points de charge en 2030, contre moins de 20 000 aujourd’hui. Le gouvernement a pris des mesures incitatives en exonérant notamment de redevance d’occupation du domaine public les opérateurs qui implanteraient des bornes dans le cadre d’un projet de dimension nationale.

Bolloré bénéficiera par exemple de cette mesure pour l’installation de 16 000 points de charge publics d’ici à 2019, rappelle l’AFP (11/2/15).

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.