Fermer
France

SevelNord et Française de Mécanique vont être intégrés dans le groupe PSA

Le #PSA Peugeot Citroën
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Déjà filiales à 100 % de PSA Peugeot Citroën, SevelNord, qui emploie 2 375 personnes à Valenciennes, et Française de Mécanique, 2 531 salariés à Douvrin, vont être intégrés au groupe PSA Peugeot Citroën. L’information devrait être officialisée le 19 novembre lors d’un Comité central d’entreprise convoqué à Paris.

Née en 1989 d’un partenariat entre PSA et Fiat, la Société européenne de véhicules légers du Nord (SevelNord) est, depuis février 1993, détenue à 100 % par PSA (50 % par le groupe, 25 % par Peugeot et 25 % par Citroën). Après l’arrêt de la fabrication des monospaces (Fiat Ulysse, Lancia Zeta et, jusqu’en juin 2014, Citroën Evasion et Peugeot 807), PSA s’est fixé pour objectif de faire de SevelNord le leader européen de la production de véhicules utilitaires légers, notamment à travers les Citroën Jumpy et Peugeot Expert.

Situé à 60 km de Sevelnord, Française de Mécanique, à Douvrin, est aussi revenu dans le giron de PSA après le désengagement de Renault, acté au 1er janvier 2014, de la coentreprise fondée en 1968 pour fabriquer des moteurs. Aujourd’hui, le site produit chaque jour 2 200 moteurs à essence (trois pour PSA et un pour Renault) et assure l’usinage de leurs principales pièces (carter-cylindres, bielles, vilebrequins, culasses).

Cette intégration de SevelNord et de Française de Mécanique est, selon le groupe, « l’ultime étape d’un processus de convergence sociale initialisé depuis plusieurs années et la traduction concrète de la totale intégration des deux sites dans l’outil industriel de PSA en Europe », indique la direction de PSA en préambule du projet de document qui devrait être présenté jeudi au comité central d’entreprise. Et PSA de préciser que « cette démarche ne remet pas en cause la stratégie de partenariats industriels que le groupe poursuit pour accroître les volumes de production et ainsi bénéficier d’effets favorables en matière de prix de revient de fabrication ». (LALSACE.FR 17/11/15)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.