Fermer
Etats-Unis

Santander USA va payer une amende de 26 millions de dollars

Le #Amende
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Une filiale américaine du groupe bancaire espagnol Santander va payer une amende de 26 millions de dollars pour éviter des poursuites sur ses pratiques de prêts automobiles dans deux Etats du nord-est des Etats-Unis. Santander Consumer USA était accusée d’avoir accordé des prêts automobiles à risque, et donc comportant des taux d’intérêt élevés, à des emprunteurs réputés insolvables, dans le Massachusetts et le Delaware.

« Santander savait qu’elle faisait de mauvais prêts aux consommateurs, des prêts qu’elle savait ne pas pouvoir être remboursés », a affirmé la procureure du Massachusetts Maura Healey dans un tweet. « Après avoir fourni ces prêts, Santander les a titrisés et revendus pour en tirer profit », a-t-elle ajouté. La procureure du Massachusetts et son collègue du Delaware Matt Denn ont expliqué que ces procédures ressemblaient aux placements des prêts « subprime » immobiliers qui avaient provoqué la crise financière de 2008.

Aux termes de l’accord négocié avec Santander, la banque va payer 22 millions de dollars au Massachusetts et 3,9 millions au Delaware, l’essentiel de ces fonds allant dans les deux cas aux consommateurs. Les prêts à risque dans le secteur de la vente de voitures sont de plus en plus fréquents aux Etats-Unis, comme l’a relevé récemment la Réserve fédérale de New York, notant une hausse du taux de défaillance de ce type de prêts. (AFP 30/3/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.