Fermer
France

Renault Trucks se prépare à redémarrer ses usines

Analyse de presse de 14H00 - Le #Coronavirus - #Production - #Renault Trucks - #Usine
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Depuis le début du confinement et malgré l’interruption temporaire de la production, Renault Trucks a continué à servir ses clients autant qu’il était possible, en maintenant notamment l’approvisionnement en pièces de rechange et la réparation des camions, activités essentielles pour assurer la continuité des services vitaux de la société, tels que l’acheminement des biens de première nécessité, de médicaments et de nourriture.

Cependant, si une partie des salariés ont poursuivi leur activité, les services de production, commerciaux et de R&D sont à l’arrêt et la grande majorité des employés sont en activité partielle depuis près d’un mois.

Pour Renault Trucks en France, un accord vient d’être signé unanimement par les organisations syndicales pour assurer une indemnisation équitable des salariés en activité partielle. Applicable jusqu’au 3 juillet 2020, il a été mis en place, grâce à une solidarité des cadres et une contribution supplémentaire de l’entreprise, pour gommer les disparités d’indemnisation entre les différentes catégories de salariés, issues des dispositions légales et de la convention collective de la Métallurgie, et pour aligner la rémunération de l’ensemble des salariés à 92 % de leur rémunération nette habituelle.

Renault Trucks a mis en œuvre le 22 avril une reprise progressive de ses usines en France, en commençant par l’usine de moteurs de Vénissieux. Les autres sites de production du constructeur, et notamment les usines d’assemblage de Bourg-en-Bresse et de Blainville-sur-Orne, devraient redémarrer au cours des semaines suivantes. La reprise d’activité industrielle est prévue, pour l’ensemble des sites, à un rythme très lent par rapport au rythme de production habituel. La montée en cadence sera lente et s’étalera sur plusieurs semaines, en fonction du niveau de demande des clients, de la capacité des fournisseurs à accompagner le constructeur dans cette reprise, et en synchronisation avec les autres usines du groupe Volvo.

La reprise des activités industrielles est conditionnée par la mise en place de protocoles sanitaires renforcés et adaptés à chaque site, en concertation avec les organisations syndicales et les représentants du personnel. Elaborés par les médecins du travail de l’entreprise à partir du parcours précis des salariés du vestiaire jusqu’au poste de travail, ils visent à supprimer tout risque de contact avec le virus. Dans les entités commerciales et de recherche et développement, l’entreprise privilégiera le travail à distance pour les salariés qui auront à reprendre leur activité. En parallèle, la direction de l’entreprise étudie les demandes de ses clients, des concessionnaires, ou de ses partenaires carrossiers et analyse les tendances du marché afin d’ajuster au mieux les cadences de production pour les mois à venir.

Source : COMMUNIQUE DE PRESSE RENAULT TRUCKS (23/4/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.