Fermer
France

Renault testera une Zoé « vehicle-to-grid » en 2017

Le #Electrique - #Renault - #Zoé
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

De simples consommateurs d’électricité, les véhicules électriques vont progressivement jouer un rôle de stabilisateur du réseau et puis, à terme, de fournisseur d’énergie (Vehicle-to-grid). « A lui seul, le parc actuel de 360 000 véhicules électriques de l’Alliance (Nissan Leaf et Renault Zoé) représente l’équivalent en puissance de 2 000 éoliennes ou de 10 centrales à gaz capables d’alimenter pendant 9 jours une ville comme Paris », indique Nicolas Schottey, directeur du programme batterie et infrastructure de Renault. Toutefois, avant de pouvoir alimenter le réseau, les V.E. devront être équipés de chargeurs capables de redistribuer l’électricité qu’ils auront emmagasinée. Renault travaille sur cette technologie et prévoit de tester un prototype l’année prochaine, avant d’envisager sa commercialisation en 2019.

Si des expériences de Vehicle-to-grid existent déjà depuis 3 ans, au Japon notamment, la spécificité de la Zoé est qu’elle possède un chargeur redresseur embarqué qui sera capable de remonter du courant alternatif directement, alors que les autres constructeurs doivent passer par une borne extérieure dotée d’un onduleur pour transformer le courant continu de la batterie en courant alternatif assimilable par le réseau.

Avant cette étape, les V.E. doivent déjà franchir celle de la recharge intelligente (smart-grid). Pour ce faire, Renault s’est associé à la société Jedlix, filiale d’Eneco, premier producteur d’énergie renouvelable au Benelux. Jedlix a développé une application sur smartphone permettant aux propriétaires de Zoé de la recharger aux heures où le tarif est le plus bas et en privilégiant l’électricité d’origine renouvelable (Avec Eneco). L’application, qui communique avec l’ordinateur de bord de la Zoé, calcule les économies réalisées et le montant que le fournisseur d’énergie restituera à l’utilisateur chaque fin de mois.

A l’heure du Vehicle-to-grid, l’application pourra également mesurer les flux d’électricité restitués au réseau et les montants correspondants. L’application est lancée aux Pays-Bas en cette fin d’année et un déploiement en France est programmé pour 2017, mais comme Eneco n’y est pas présent, Jedlix doit encore trouver un fournisseur d’énergie avec qui s’associer. (AUTOACTU.COM 12/12/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.