Fermer
France

Renault s’engage à valoriser la réalité des parcours professionnels dans l’entreprise

Le #Emploi - #Renault - #Salaire
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La septième réunion entre la direction et les organisations syndicales représentatives de Renault (CFDT, CFE-CGC, CGT et FO) s’est tenue le 29 novembre. « Cette séance était consacrée à la politique de reconnaissance des salariés », a précisé le constructeur dans un communiqué. Dans le cadre de cette négociation, Renault a proposé de faire évoluer « le dispositif de promotion et de gestion de carrière », ce qui permettrait de « mieux reconnaître la réalité des responsabilités exercées, fluidifier les parcours professionnels et valoriser l’excellence dans le métier ». Cette nouvelle approche concernerait l’ensemble des fonctions, avec la reconnaissance de l’excellence au niveau des ouvriers ou la capacité à tenir un poste de cadre pour les Etam, par exemple. Le passage d’une catégorie à une autre (ouvrier à Etam, Etam à cadre) serait facilité en regard des compétences et de la réalité des fonctions exercées.

Renault a reconnu que la situation économique actuelle du groupe ne justifiait plus la politique de modération salariale qui avait été acceptée par les syndicats en 2013. Le constructeur a donc proposé « une politique de rémunération cohérente avec le marché et la situation économique de l’entreprise ». Renault ne s’est pas engagé sur des données chiffrées et attendra la négociation annuelle obligatoire (NAO) au premier semestre de 2017 (janvier/février) pour faire ses propositions. Un nouvel accord triennal d’intéressement sur les résultats financiers de l’entreprise sera également négocié courant 2017. Après une année de gel des salaires en 2013, Renault avait accepté une hausse des salaires les années suivantes, qui a représenté une augmentation moyenne de revenu (y compris plan promotion individuel et intéressement) de 3,82 % entre 2013 et 2016. En 2016, l’intéressement a été en moyenne de 3 600 euros (soit une hausse de 50 % par rapport à 2013). (AUTOACTU.COM 30/11/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.