Fermer
France

Renault projetterait de construire un démonstrateur de charge dynamique par induction à Paris

Analyse de presse de 14H00 - Le #charge dynamique par induction - #Renault
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

D’après le Journalauto.com, Renault projetterait de construire, en 2021, un démonstrateur de charge dynamique par induction dans les rues de Paris. Il servirait à prouver les avancées de cette technologie que l’industrie automobile considère avec grand intérêt depuis le début de la décennie. Ce démonstrateur devrait être le fruit d’une collaboration avec la Mairie de Paris et une entreprise de BTP. Il représenterait une étape au sein d’un projet qui prendrait dix ans de plus avant d’atteindre la maturité.

Une étude récente de Renault, réalisée avec la start-up Geotwin, est parvenue à la conclusion qu’il existe bien un marché pour la technologie de recharge dynamique par induction. En suivant les habitudes de roulage des véhicules dans Paris intramuros, aussi bien celles des particuliers que des professionnels, notamment les taxis et les VTC, il apparait que 20 à 30 % du parc de V.E. trouverait un intérêt à disposer de cette solution technique. Des chiffres qui attendent d’être validés par une enquête à plus grande échelle.

Source : JOURNALAUTO.COM (4/2/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.