Fermer
Russie

Renault-Nissan et Rostec veulent porter à 100 % leur part dans AvtoVAZ

Analyse de presse de 14H00 - Le #Avtovaz - #Capital - #Renault-Nissan
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La coentreprise entre Renault-Nissan et le conglomérat public Rostec voudrait porter sa participation dans AvtoVAZ à 100 %, a déclaré Nicolas Maure, directeur pour la région Eurasie du groupe Renault. « On attend les résultats d’une OPA dont les résultats seront connus le 10 septembre. Si, au terme de cette OPA, la part de la coentreprise franchit le seuil de 95 %, nous allons lancer une OPR (offre publique de retrait) », a déclaré M. Maure.

Au terme de celle-ci, il serait « fort probable » que la coentreprise entre Renault-Nissan et Rostec – nommée Alliance Rostec Auto BV (ARA BV) – atteigne les 100 % de parts dans AvtoVAZ. « C’est ce que souhaite l’entreprise, tout en protégeant les intérêts des actionnaires minoritaires », souligne Nicolas Maure.

ARA BV a conclu en avril une augmentation de capital réservée aux actionnaires d’AvtoVAZ, qui a porté la part de la coentreprise à 83,5 % du capital d’AvtoVAZ. Au-delà de 75 % des parts, l’actionnaire majoritaire doit, selon la loi russe, lancer une offre publique d’achat auprès des actionnaires minoritaires. Si au terme de l’OPA, la part de l’actionnaire majoritaire dépasse les 95 %, il doit lancer une OPR, proposant de racheter tous les titres restants.

Plombé par une lourde dette et des pertes creusées par la crise économique qui a frappé la Russie en 2014, AvtoVAZ avait annoncé à l’automne 2016 un vaste plan de redressement prévoyant une recapitalisation totale de plus d’un milliard d’euros, avec la participation de ses actionnaires. Cette recapitalisation devrait s’achever en octobre.

Source : AFP (31/8/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.