Fermer
France

Renault maintient sa marge opérationnelle à un niveau élevé malgré un environnement plus difficile au second semestre

Analyse de presse de 14H00 - Le #Renault - #Résultats financiers
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le chiffre d’affaires du groupe Renault a atteint 57,4 milliards d’euros (- 2,3 %) en 2018, dont 3,04 milliards pour AvtoVAZ (+11,5 %). Hors impact des devises, le chiffre d’affaires du groupe aurait progressé de 2,5 %. Le chiffre d’affaires de la branche automobile hors AvtoVAZ s’est établi à 51,2 milliards d’euros, en baisse de 4,4 %, après un impact négatif lié au changement d’allocation des bonifications de taux d’intérêt entre les secteurs Automobile hors AvtoVAZ et Financement des ventes pour 555 millions d’euros. Cette variation s’explique essentiellement par un effet devises négatif à hauteur de 4,1 points, la baisse des volumes (- 0,5 point) et des ventes aux partenaires (- 1,8 point). L’évolution négative des ventes aux partenaires provient principalement de la fermeture du marché iranien et du déclin du diesel en Europe. En revanche, l’effet prix a contribué positivement pour 1,4 point en raison des hausses de prix dans les pays émergents, mais aussi en Europe. Le mix modèle est légèrement négatif à – 0,2 point. L’effet « autres » (+ 0,8 point), incluant le changement d’allocation mentionné ci-dessus, résulte notamment de la bonne performance des activités véhicules d’occasion et pièces de rechange, ainsi que de la baisse des ventes avec engagement de reprise.

La marge opérationnelle du groupe s’est élevée à 3,612 milliards d’euros, représentant 6,3 % du chiffre d’affaires. La marge opérationnelle de l’Automobile hors AvtoVAZ est en baisse de 545 millions d’euros, à 2,2 milliards d’euros, et atteint 4,3 % du chiffre d’affaires, contre 5,1 % en 2017. Outre un effet volume négatif de 329 millions d’euros, ce repli s’explique largement par un environnement défavorable tant pour les devises, avec un impact de – 526 millions d’euros, que pour les matières premières (- 356 millions d’euros). Pour contrer ces effets négatifs, le groupe a poursuivi sa politique de maîtrise des coûts avec un impact positif du Monozukuri de 421 millions d’euros et de hausse de prix, conduisant à un effet mix-prix-enrichissement positif de 261 millions d’euros. La contribution d’AvtoVAZ à la marge opérationnelle s’élève à 204 millions d’euros, contre 55 millions d’euros en 2017, et marque une nouvelle étape du redressement de la société grâce au succès de ses nouveaux modèles sur un marché en reprise et aux efforts de rationalisation des coûts. La contribution du Financement des ventes à la marge opérationnelle du groupe atteint 1,2 milliard d’euros, contre 1,05 milliard en 2017. Cette hausse de près de 15 % est notamment liée à la bonne performance commerciale des dernières années.

Le résultat d’exploitation du groupe s’établit à 2 987 millions d’euros, contre 3 806 millions d’euros en 2017.

Le résultat net s’établit à 3 451 millions d’euros et le résultat net part du groupe, à 3 302 millions d’euros (12,24 euros par action par rapport à 19,23 euros par action en 2017). Le free cash-flow opérationnel de l’Automobile, y compris AvtoVAZ pour 115 millions d’euros, est positif à hauteur de 607 millions d’euros. Il tient compte d’un impact positif de la variation du besoin en fonds de roulement hors AvtoVAZ pour 781 millions d’euros et d’une hausse des investissements totaux hors AvtoVAZ pour 784 millions d’euros.

En 2019, le marché mondial, ainsi que le marché européen, devraient être stables par rapport à 2018, estime Renault. A l’international, le marché russe devrait connaître une hausse d’au moins 3 % et le marché brésilien de 10 %. Dans ce contexte, le constructeur vise un chiffre d’affaires en hausse (à taux de change et périmètre constants), une marge opérationnelle de l’ordre de 6 % et un free cash-flow opérationnel de l’Automobile positif.

Source : COMMUNIQUE DE PRESSE RENAULT (14/2/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.