Fermer
Canada

Renault lance le Twizy au Canada

Le #Electrique - #PSA Peugeot Citroën - #Renault - #Twizy
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Absent d’Amérique du Nord depuis 25 ans, Renault a lancé le 15 avril au Canada le Twizy, disponible dans l’immédiat uniquement en location. Présente aux Etats-Unis et au Canada via le groupe Nissan, la marque au losange s’est associée au groupe québécois Azra pour commercialiser le quadricycle électrique. Plutôt que de parler d’un retour outre-Atlantique, qui « n’est pas dans l’esprit de ce partenariat », Renault veut « tester et développer de nouveaux modes de commercialisation du Twizy », a souligné le directeur commercial monde de la branche véhicules électriques de Renault, Guillaume Berthier.

En s’associant avec Azra, qui souhaite installer 2 000 bornes de rechargement au Canada d’ici à 18 mois, le groupe français souhaite « exploiter toutes les pistes de nouveaux usages de mobilité » grâce aux « idées originales et disruptives » de son partenaire québécois, a souligné M. Berthier.

Parmi ces nouveaux usages envisagés figure la livraison en milieu urbain, a indiqué Azra, qui compte mettre en location 600 véhicules d’ici 18 à 24 mois. En tout, le groupe québécois a investi 40 millions de dollars canadiens dans ce projet.

Proposé à la location pour 99 dollars canadiens par mois (68 euros), le Twizy est pour le moment bridé à 40 km/h, mais Renault et Azra espèrent pouvoir le proposer en version développant 80 km/h, une fois l’homologation fédérale obtenue. « C’est une première phase, on n’est pas fermés à d’autres idées », a déclaré le président d’Azra Jean-François Carrière, interrogé sur l’intérêt de son groupe pour d’autres véhicules électriques, plus grands, du constructeur Renault, tels que la Zoé.

Présent au lancement, le ministre québécois des Transports Jacques Daoust a salué le partenariat entre Renault et Azra : « Vous faites partie de la solution », a-t-il lancé, alors que la Belle Province s’est lancée dans un vaste plan d’électrification des transports. Grand producteur d’hydroélectricité, le Québec vise ainsi la circulation en 2020 de 100 000 véhicules électriques et hybrides rechargeables sur ses routes.

En janvier, la province francophone avait annoncé la création d’une coentreprise réunissant Groupe PSA, Exagon Motors et deux groupes québécois, afin de développer et produire, à terme, des composants pour véhicules électriques, rappelle l’AFP (16/4/16).

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.