Fermer
France

Renault France se lance à son tour dans la distribution de pièces d’équipementiers en entrant au capital de Laurent

Le #Pièce détachée - #Renault
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Renault France et le groupement des concessionnaires Renault (GCR), à travers sa filiale Ciscar, ont annoncé une prise de participation de 35 % au capital d’Exadis, filiale du groupe de distribution Laurent. Une opération qui permet aux concessionnaires Renault d’ajouter des pièces d’équipementiers à leur catalogue. Renault investit à hauteur de 23,5 % et le GCR, à hauteur de 11,5 %, au capital de cette société qui opère en France à travers neuf plateformes de distribution.

« Ce rapprochement avec Exadis nous permet d’ajouter 45 000 références au catalogue pièces de nos distributeurs de façon à ce que les agents, les Mra et les réparateurs de notre réseau Motrio puissent désormais faire l’ensemble de leurs achats chez leur distributeur Renault. L’idée est de créer pour eux un ‘one stop shopping’», explique Pierre-Michel Erard, directeur après-vente de Renault France.

Lorsqu’un réparateur se connectera sur la plateforme digitale d’achat de pièces, il aura le choix entre la pièce d’origine ou la pièce Motrio (si le véhicule est de marque Renault). En revanche, pour une autre marque, lorsque le réparateur ne trouvera pas la référence nécessaire dans la gamme Motrio, il lui sera proposé une pièce d’équipementier « avec un positionnement tarifaire sensiblement identique à celui de Motrio, c’est à dire environ 20 % au-dessous de la pièce d’origine ». De cette façon, « nous allons chercher des gains de part de marché sans risque de cannibalisation de la pièce d’origine. L’objectif est bien d’élargir la couverture de notre gamme alternative à la pièce d’origine », souligne M. Erard.

Lorsqu’un réparateur commandera une pièce d’équipementier, Exadis la livrera au concessionnaire Renault, qui la livrera ensuite à son client avec la même promesse de rapidité. « Nos distributeurs livrent aujourd’hui deux fois par jour en zone rurale et jusqu’à quatre fois par jour en zone urbaine », note M. Erard.

Aujourd’hui le réseau Renault réalise 65 % de son chiffre d’affaires en ventes externes, 40 % auprès des agents et 25 % auprès des réparateurs indépendants. Avec cette stratégie, Renault entend donc augmenter surtout ses ventes auprès des réparateurs indépendants. Cette opération intervient quelques mois après le rachat par Renault SAS d’un distributeur italien,Pitteri Violini. « Cette acquisition n’entre pas du tout dans le cadre de notre prise de participation dans Exadis. Il s’agit d’un projet Renault France qui a pour seul but de déployer avec nos concessionnaires l’offre multimarque la plus large possible », précise M. Erard. (AUTOACTU.COM 14/12/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.