Fermer
Turquie

Renault fait un geste en direction de ses salariés turcs

Le #Renault - #Usine
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Renault a proposé une somme forfaitaire à ses salariés en grève en Turquie, dans l’espoir de mettre fin à une grève qui paralyse son site de Bursa. Oyak-Renault, une coentreprise fondée par le constructeur français et Oyak, un fonds de pension de l’armée turque, affirme avoir offert aux salariés de leur verser 1 000 livres turques (350 euros), l’équivalent d’environ un mois de salaire, s’ils reprenaient le travail le 25 mai à minuit. Les salariés ne s’exposeront pas à des mesures disciplinaires et aucun ne sera licencié en raison de la grève, a assuré un communiqué d’Oyak-Renault publié dans la nuit du 23 au 24 mai.

Des milliers de salariés de Renault et de Fiat ont entamé le 14 mai un mouvement de grève à Bursa (nord-ouest), cœur de l’industrie automobile turque, pour demander des hausses de salaires. La contestation a gagné la filiale turque de Ford, mais le travail a repris le 21 mai chez Ford-Otosan et le lendemain chez Tofas, qui produit des Fiat, à la suite d’un accord avec les salariés. Oyak-Renault a affirmé que les concessions qu’elle faisait étaient en ligne avec celles faites par la direction de Tofas.

La production de Tofas et d’Oyak Renault représente plus de 40 % de la production automobile turque annuelle. Spécialisée dans la carrosserie et l’assemblage de voitures telles que la Clio et la Fluence, l’usine Renault de Bursa est l’une des plus importantes de Turquie et affiche une capacité de production de 360 000 véhicules par an. (AFP 24/5/15)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.