Fermer
France

Renault expérimente à grande échelle la charge bidirectionnelle des véhicules électriques

Analyse de presse de 14H00 - Le #charge bidirectionnelle - #charge électrique réversible - #Expérimentation - #Renault - #vehicle to grid
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le groupe Renault, leader européen du véhicule électrique, a lancé les premières expérimentations à grande échelle de charge électrique réversible. Sa technologie en courant alternatif a la particularité d’embarquer le chargeur réversible dans les véhicules et ne nécessite donc qu’une simple adaptation des bornes de recharge existantes, pour un coût raisonnable. Une flotte de 15 Zoé à charge bidirectionnelle sera déployée tout au long de l’année 2019 en Europe afin d’élaborer les futures offres de charge réversible du groupe et de préparer les standards, avec l’aide de ses partenaires. Ces expérimentations ont débuté le 21 mars à Utrecht (Pays Bas) dans un écosystème développé par We Drive Solar et sur l’île Porto Santo (archipel de Madère au Portugal) avec Empresa de Electricidade da Madeira, fournisseur d’énergie. Suivront les déploiements en France, en Allemagne, en Suisse, en Suède et au Danemark.

Le principe de la charge bidirectionnelle, aussi appelée charge réversible ou « vehicle to grid » (du véhicule au réseau), module la recharge et la décharge de la batterie du véhicule électrique en fonction des besoins de l’utilisateur et de l’offre d’électricité disponible sur le réseau. La recharge s’effectue au maximum quand l’offre d’électricité est plus abondante que les besoins, notamment lors des pics de production des énergies renouvelables. Mais les véhicules sont également capables d’injecter de l’électricité dans le réseau lors des pics de consommation. Les véhicules électriques peuvent donc servir d’unités de stockage temporaire d’énergie et deviennent un levier clé pour développer les énergies renouvelables. Le réseau électrique optimise ainsi la fourniture d’énergie renouvelable locale et réduit les coûts d’infrastructure. Les clients, quant à eux, bénéficient d’une consommation électrique plus économique, plus verte et sont, en outre, rémunérés pour le service rendu au réseau électrique.

Source : COMMUNIQUE DE PRESSE RENAULT (21/3/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.