Fermer
France

Renault et Opel dévoilent les nouveaux Trafic et Vivaro

Le #Modèle - #Opel - #Renault
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Renault et General Motors ont organisé une opération commune pour présenter, à Amsterdam, les nouveaux Trafic et Opel Vivaro, qui arriveront sur le marché en septembre.

Renault compte profiter de ce lancement pour conforter son leadership historique en Europe (depuis 1998) et creuser l’écart avec Volkswagen, qui ne devrait pas lancer de nouveauté sur l’exercice 2014. Renault revendique une part de marché de 14,6 % en 2013 (données Acea), contre 13,9 % pour la marque de Wolfsburg. Le nouveau Trafic, qui sera commercialisé dans plus de cinquante pays, permettra également de consolider la croissance de la marque au losange à l’international.

Renault a commercialisé près de 440 000 véhicules utilitaires légers l’an passé ; cette croissance de 6 % a été essentiellement soutenue par les résultats hors Europe. En effet, un tiers des VUL de Renault sont commercialisés en dehors du Vieux Continent, via notamment cinq marchés clés qui ont fait leur entrée dans le Top 10 : le Brésil, où le groupe fabrique le Master II, l’Algérie, le Maroc, l’Argentine et la Turquie. Toutefois, la dynamique semble plutôt s’inverser depuis janvier avec une reprise du marché européen, alors que la situation économique se tend en Argentine, en Turquie et en Algérie. En Europe, la marque au losange profite notamment du sursaut de l’Espagne et de l’Italie, et du dynamisme du Royaume-Uni.

Depuis son introduction en 1980, le Trafic s’est vendu à plus de 1,6 million d’exemplaires dans le monde. Produit à Sandouville, le fourgon reste un produit très européen, qui réalise environ 80 % de ses ventes sur le Vieux Continent. « Le véhicule est sur le podium dans son segment de marché en Europe avec une part de 14 % à 15 % du segment », indique Pascal Schmitt, directeur commercial monde de la division VUL de Renault. Avec un total de 18 592 unités immatriculées en France en 2013, le véhicule a représenté une part de 34,1 %.

Le groupe Renault fabrique actuellement 50 000 véhicules utilitaires au profit de ses partenaires (Opel, Nissan, Mercedes-Benz), essentiellement destinés aux marchés européens. En revanche, seules les versions H2 du Vivaro sortent des lignes de production de l’usine de Sandouville, l’essentiel de la production étant assuré à Luton. Depuis son lancement en 2001, près de 600 000 unités du fourgon de la marque au blitz ont été fabriquées.

Le constructeur joue gros avec le lancement de la deuxième génération du véhicule, pilier de la gamme VUL avec une part de segment d’environ 10 % en Europe, et un volume annuel de 50 000 unités. Si le Royaume-Uni et l’Allemagne captent 50 % des ventes du Vivaro, le modèle aura également pour mission de relancer la marque sur le marché hexagonal des VUL. En perte de vitesse, Opel a subi une chute de 25,5 % en 2013 et a accusé un repli de 9,2 % au premier trimestre de 2014. (JOURNALAUTO.COM 15/4/14)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.