Fermer
Russie

Renault est devenu numéro deux du marché russe en 2013

Le #Avtovaz - #Marché - #Renault - #Ventes
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Renault s’est hissé en 2013 à la deuxième place du marché automobile russe, le deuxième en Europe, grâce à une croissance de 10,7 % de ses ventes, s’est félicité le constructeur dans un communiqué publié le 13 janvier. Avec 210 094 véhicules écoulés, Renault est devenu le premier constructeur étranger sur le marché russe, ravissant ce titre à Chevrolet et parvenant à améliorer ses ventes malgré le repli général observé dans le pays.

La première place du marché russe reste occupée par Lada (456 309 unités, – 15 %), groupe appartenant à AvtoVAZ, qui est en train de passer sous le contrôle de l’Alliance Renault-Nissan.

Le constructeur français explique avoir bénéficié du succès du Duster et de sa forte présence locale en termes de production : son usine moscovite a augmenté sa production de 19 % l’an dernier, à 198 000 unités. Renault devrait lancer prochainement l’assemblage de modèles sur les lignes de production d’AvtoVAZ à Togliatti, où est déjà assemblée la Nissan Almera.

Pour soutenir ses ventes, Renault a par ailleurs récemment créé en Russie une banque avec l’italien Unicredit, spécialisée dans le crédit automobile. (AFP, REUTERS 13/1/14, PARISIEN 14/1/14)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.