triangle orange
France

Renault enregistre un chiffre d’affaires de 12,5 milliards d’euros au premier trimestre 2019

Analyse de presse de 14H00 - Le #Renault - #Résultats financiers - #Ventes
triangle bleu

Renault a annoncé une baisse de 4,8 % de son chiffre d’affaires au premier trimestre de 2019, à 12,53 milliards d’euros, en raison notamment de l’arrêt de ses activités en Iran, mais a confirmé ses objectifs pour 2019. A taux de change et périmètre constants, la baisse aurait été de 2,7 %.

Les immatriculations mondiales du groupe – marques Renault, Dacia, Lada, Alpine, Renault Samsung Motors et Jinbei Huasong – ont reculé de 5,6 %, à 908 348 véhicules, dans un marché mondial en baisse de 7,2 %. La part de marché résiste et ressort à 4,1 %, en hausse de 0,1 point.

En Europe, les ventes du Groupe sont en hausse de 2,0 %, sur un marché en baisse de 2,4 %, notamment grâce à la bonne performance de la Clio, du Nouveau Duster, de la Zoé et des véhicules utilitaires. Au Brésil, les ventes du Groupe Renault sont en hausse de 29,4 %, avec une part de marché record de 8,9 %. Le Kwid confirme son succès dans la région. En Russie, le marché et les volumes du Groupe sont presque stables par rapport à 2018, avec une pénétration de 28,5 %. La Lada Granta y est le modèle le plus vendu. En Argentine et en Turquie, le Groupe continue à gagner des parts de marché avec des ventes en recul de respectivement 47 % et 42 %, sur des marchés en baisse de 49 % et 44 %. En Iran, le Groupe Renault a cessé ses ventes suite à la mise en place des sanctions américaines depuis août 2018.

Le plan de lancement des nouveaux modèles se prépare, avec la commercialisation prochaine de Nouvelle Clio en Europe, de l’Arkana en Russie, du Triber en Inde et du City K-ZE en Chine.

Le chiffre d’affaires de l’Automobile, hors AvtoVAZ, s’établit à 10,916 milliards d’euros, en repli de 6,3 %. Cette variation s’explique essentiellement par une baisse des volumes (- 4,7 points) et des ventes aux partenaires (- 3,1 points).  Les effets de change ont été négatifs à hauteur de 1,5 point, du fait principalement de la dévaluation du Peso argentin, du Real brésilien, du Rouble russe et de la Livre turque.

Le Financement des ventes (RCI Banque) réalise un chiffre d’affaires de 844 millions d’euros sur le trimestre, en hausse de 6,4 % par rapport à 2018. Le nombre de nouveaux contrats de financement baisse de 2,7 % notamment à cause d’une moindre activité en Turquie et en Argentine. Les actifs productifs moyens progressent de 8,2 %, à 46,5 milliards d’euros.

En 2019, le marché mondial devrait être en repli d’environ 1,6 %. Le marché européen, est attendu stable, hors “hard Brexit”. A l’international, le marché russe devrait connaître une hausse de l’ordre de 3 % (contre une croissance supérieure à 3 % attendue précédemment) et le marché brésilien devrait croître de 10 %.

Dans ce contexte, le Groupe Renault confirme ses objectifs : un chiffre d’affaires en hausse (à taux de change et périmètre constants), une marge opérationnelle du Groupe de l’ordre de 6 %, et un free cash-flow opérationnel de l’Automobile positif.

 

Source : COMMUNIQUE DE PRESSE RENAULT (26/4/19)