Fermer
France

Renault continuera à fournir des moteurs de Formule 1 à l’écurie Red Bull en 2017 et 2018

Le #Formule 1 - #Moteur - #Renault
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Renault continuera à fournir des moteurs de Formule 1 à l’écurie Red Bull en 2017 et 2018, tout en recommençant à en fournir à Toro Rosso, l’écurie-soeur, a annoncé le motoriste français le 29 mai avant le Grand Prix de Monaco. « Le partenariat entre Red Bull et Renault va devenir l’un des plus longs et des plus réussis en F1, avec huit titres mondiaux [4 titres constructeurs, 4 titres pilotes, de 2010 à 2013, grâce aussi à Sebastian Vettel] et 51 victoires depuis 2007 », précise Renault Sport F1 dans un communiqué.

« Nous sommes ravis de poursuivre ce partenariat qui nous a apporté beaucoup de succès », ajoute Christian Horner, le Team Principal de Red Bull, dans un autre communiqué. « Après la reconstruction opérée par Renault, des progrès significatifs ont été faits, qui rendent logique de continuer avec des moteurs (Renault) badgés TAG-Heuer », ajoute-t-il.

Un moteur Renault TAG-Heuer partira en pole position à 14h00 (12h00 GMT) en Principauté grâce à l’Australien Daniel Ricciardo.

Toro Rosso, qui équipait ses monoplaces de moteurs Renault en 2014 et 2015, dispose cette année de moteurs Ferrari version 2015, suite à la rupture du contrat avec le motoriste français. Filiale de Red Bull, elle a permis à Max Verstappen, 18 ans, de faire son apprentissage de la F1 l’an dernier et de terminer meilleur débutant.

L’écurie Lotus, suite à son rachat fin 2015 par Renault, a été rebaptisée Renault Sport F1 et dispose également de moteurs français, identiques à ceux de Red Bull Racing, pour Kevin Magnussen et Jolyon Palmer. (AFP 30/5/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.