Fermer
Russie

Renault continue de croire au marché russe malgré la crise ukrainienne

Le #Renault - #Ventes
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

En dépit des difficultés actuelles ((les ventes du groupe ont reculé de 13 % au mois de juin), Renault reste confiant dans le potentiel de croissance du marché russe à long terme.

« Les fluctuations du début d’année étaient normales. En mai, cela a empiré. En juin, il y a eu un net décrochage. C’est un avertissement sérieux », reconnaît Bruno Ancelin, directeur de la filiale du groupe à Moscou. « Il y a une crise de confiance générale. Le secteur automobile en paie les conséquences », ajoute-t-il.

Toutefois, Renault mise sur ses nouveaux modèles, produits localement, pour relancer ses ventes. Il vient de lancer sa Logan 2 et a commencé à produire un autre modèle dont l’identité sera révélée fin août. Cette intégration locale traduit la confiance de l’Alliance Renault-Nissan dans l’avenir du marché russe. « La hausse des ventes sur le long terme est inévitable. Lorsque 50 % du parc automobile a plus de dix ans et que le taux de motorisation est inférieur de moitié à celui de l’Europe, cela ne peut qu’augmenter. Au delà des accidents de parcours, comme aujourd’hui », estime M. Ancelin. (ECHOS 22/7/14)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.