Fermer
Iran

Renault annonce la création d’une nouvelle société conjointe en Iran

Le #Coentreprise - #Renault
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le groupe Renault annonce la signature d’une société conjointe avec Idro, fond d’investissement et de rénovation de l’industrie en Iran et Parto Negin Naseh Co, importateur aujourd’hui des produits de Renault en Iran. La coentreprise dont Renault sera l’actionnaire majoritaire, avec néanmoins une première période de contrôle conjoint avec Idro et Parto Negin Naseh Co, intègrera d’une part, un centre d’ingénierie et d’achats qui favorisera le développement des fournisseurs locaux, et d’autre part une usine d’une capacité de production de 150 000 véhicules par an dans un premier temps, qui s’ajoutera aux capacités existantes du groupe dans le pays de 200 000 véhicules. Les premiers véhicules produits dans cette usine seront les nouveaux Symbol et Duster.

En plus de l’usine de véhicules annoncée en septembre 2016, il est prévu une usine de moteurs d’une capacité de 150 000 unités par an. Le site industriel est situé à Saveh, à 120 km de Téhéran. Il sera la propriété de la société conjointe, qui gèrera le site. Cet accord prend également en compte le développement d’un réseau de distribution exclusif Renault en complément du réseau actuel de Negin Khodro.

« Nous sommes heureux de signer cet accord avec Idro et Parto Negin Naseh Co. Dans un marché iranien en forte expansion, il était indispensable de se doter d’usines, mais aussi d’un centre d’ingénierie et d’achats. Cette joint-venture nous permettra d’accélérer notre croissance dans le pays », a déclaré Thierry Bolloré, membre du comité exécutif, directeur délégué à la compétitivité.

« Avoir un réseau de distribution exclusif renforcera la position du groupe Renault en Iran. La signature de cette nouvelle joint-venture confirme les choix stratégiques que nous avons faits dans ce pays et nous ouvre de nouvelles perspectives dans un marché qui devrait atteindre 2 millions de véhicules en 2020 », a estimé Stefan Mueller, membre du comité exécutif, directeur délégué à la performance.

De son côté, Naser Haddadzadeh, Chairman de Negin Holding Group a déclaré : « Notre groupe propriétaire de Negin Khodro Co, la société actuelle du réseau Renault en Iran, est fière de participer à ce développement industriel. En tant que famille propriétaire d’une entreprise privée, N.H. Group entrevoit cette J.V. avec Renault et IDRO comme une autre possibilité d’un partenariat long terme avec Renault pour les années à venir ».

L’entrée en vigueur et la finalisation de la transaction restent soumises à certaines conditions suspensives, notamment liées à l’obtention d’approbations réglementaires, la constitution de la nouvelle société et la préparation des actifs industriels du projet. Les parties envisagent une date de réalisation effective aux alentours du 30 octobre 2017.

Le groupe Renault est présent en Iran depuis 2003 à travers une société conjointe avec Saipa et Iran Khodro. Renault et ses partenaires iraniens ont produit à ce jour 500 000 véhicules. En 2016, les ventes du groupe ont progressé de 110,7 %, pour un total de 108 536 véhicules et une part de marché de 8,4 %. Sur le premier semestre de 2017, les ventes du groupe en Iran ont continué à progresser avec une croissance de 100,3 % par rapport à 2016, avec un total de 68 365 véhicules et une part de marché de 9,7 %.

Renault produit actuellement en Iran les Tondar, Tondar pick-up, Sandero et Sandero Stepway. (COMMUNIQUE DE PRESSE RENAULT 7/8/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.