Fermer
Japon

Redistribution des cartes dans le capital de Mitsubishi Motors

Le #Capital - #Mitsubishi
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le groupe japonais Mitsubishi Heavy Industries (MHI) a annoncé une réduction de 20 % à 16 % de la part qu’il détient avec deux entités anonymes dans le constructeur d’automobiles Mitsubishi Motors, qui ne sera plus pris en compte dans ses résultats en tant que société affiliée.

Parallèlement, Mitsubishi Corporation a repris la part laissée et élevé sa participation dans Mitsubishi Motors de 3,9 points à 14 %.

Mitsubishi Heavy Industries et Mitsubishi Motors sont issus de la même galaxie Mitsubishi, mais sont deux sociétés distinctes. MHI est soucieux de marquer la différence car les scandales de dissimulation de rappels et de manipulation de données dans lesquels s’est fourvoyé Mitsubishi Motors rejaillissent négativement sur l’image du fabricant de centrales électriques, éoliennes, avions et navires.

Mitsubishi Motors avait avoué, le 20 avril, avoir falsifié les données de consommation de carburant relatives à quatre modèles. Il avait dans la foulée arrêté les prises de commandes des véhicules concernés, dont deux modèles produits pour Nissan. Mitsubishi Motors a également reconnu avoir utilisé des tests non homologués au Japon depuis 25 ans sur plusieurs autres véhicules. (AFP 7/7/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.