Fermer
France

PSA présentera son nouveau « plan stratégique de croissance rentable » le 5 avril

Le #PSA Peugeot Citroën - #Résultat financier
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

PSA Peugeot Citroën est repassé dans le vert en 2015 en dégageant un bénéfice net de 1,2 milliard d’euros et a bouclé en avance son plan de reconstruction. Deux ans après avoir frôlé la faillite, le constructeur, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 56,3 milliards d’euros (+ 5,7 %) l’année dernière, présentera le 5 avril son nouveau « plan stratégique de croissance rentable », a-t-il précisé dans un communiqué. Outre un résultat net positif pour la première fois depuis 2010 (la perte s’élevait à 555 millions d’euros en 2014), PSA a annoncé avoir dépassé tous ses objectifs : la marge opérationnelle de sa division automobile a atteint 5 %, alors que la société visait 2 % à l’horizon 2018. L’entreprise a par ailleurs généré en 2015 un flux de trésorerie net (« free cash flow ») de 3,8 milliards d’euros, presque le double de l’objectif de 2 milliards visé pour la période 2015-2017.

PSA, avec ses marques Peugeot, Citroën et DS, est le premier groupe automobile français en termes d’unités produites : 2,97 millions l’année dernière. Mais le groupe, acculé par la crise de l’automobile européenne en 2008-2013, s’était retrouvé début 2014 au bord du dépôt de bilan et n’avait dû son salut qu’à l’intervention de l’Etat français et de la société automobile chinoise Dongfeng, tous deux entrés au capital à hauteur de 14 %. Carlos Tavares avait alors été nommé à la présidence du directoire avec la mission de remettre ce fleuron industriel sur la voie de la rentabilité via un plan baptisé « Back in the race », censé s’étaler jusqu’en 2017. Cela s’était traduit par des réductions de frais via notamment des efforts demandés aux salariés, une rationalisation des gammes et un effort d’amélioration des prix. Le « point mort », c’est-à-dire le nombre de véhicules devant être vendus pour couvrir les frais fixes, est passé à 1,6 million d’unités l’année dernière, contre 2,1 millions en 2014 et encore 2,6 millions en 2013.

« Nous sommes largement en avance sur notre plan de marche initial », s’est félicité le directeur financier de PSA, Jean-Baptiste de Chatillon, tout en concédant que la marge opérationnelle, au plus haut depuis 2002, avait été atteinte « avec des vents favorables », qu’il s’agisse des taux de change ou des prix des matières premières. « Hors contexte externe », cette marge atteindrait 3,3 %, a-t-il souligné, en promettant de continuer d’améliorer la « productivité de manière significative en 2016 ».

PSA va verser une prime d’intéressement de 2 000 euros en moyenne par salarié, a par ailleurs annoncé M. Tavares, en saluant un résultat qui est « la traduction du travail de nos collaborateurs, que je salue et que je félicite ».

En 2016, le groupe s’attend à un marché automobile en hausse de l’ordre de 2 % en Europe, et de 5 % en Chine, et à un marché en baisse d’environ 10 % en Amérique latine et de 15 % en Russie. (AFP, COMMUNIQUE DE PRESSE PSA PEUGEOT CITROEN 24/2/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.