Fermer
Iran

PSA espère reprendre rapidement des activités en Iran

Le #PSA Peugeot Citroën
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

PSA Peugeot Citroën espère reprendre rapidement ses activités en Iran, interrompues en mars 2012 en raison des sanctions économiques internationales contre le pays. Les contacts ont repris en octobre en marge du Mondial de l’Automobile de Paris. « Nous avons déjà eu des discussions intenses avec notre partenaire Iran Khodro et nous avons la volonté forte de créer une coentreprise en Iran », a déclaré le directeur Moyen-Orient et Afrique de PSA Peugeot Citroën, Jean-Christophe Quémard, lors de la deuxième édition de la conférence internationale de l’industrie automobile, qui s’est tenue le 1er décembre à Téhéran. Cette nouvelle coentreprise « couvrirait toute la chaîne automobile » pour présenter en Iran « de nouveaux produits et de nouvelles technologies aussi vite que possible », a-t-il précisé.

L’Iran souhaite voir revenir les investisseurs étrangers au sein de coentreprises avec les constructeurs locaux, avec l’objectif d’atteindre le cap des trois millions de voitures produites en 2020, a de son côté déclaré le ministre iranien de l’Industrie, Mohammad Reza Nematzadeh. (AFP 1/12/14, FIGARO 2/12/14)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.