Fermer
France

PSA annonce des résultats historiques et se dit « prêt à affronter des vents contraires »

Analyse de presse de 14H00 - Le #Groupe PSA - #Résultats financiers
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

PSA a enregistré un bénéfice net consolidé « historique » en 2018, de 3,295 milliards d’euros, en progression de 40,4 %. Le résultat net part du Groupe s’est établi à 2,83 milliards d’euros, en hausse de 47 %. Le chiffre d’affaires du groupe a augmenté de 18,9 %, à 74 milliards d’euros, historique lui aussi. Le bénéfice opérationnel a quant à lui augmenté de 43 %, à 5,69 milliards d’euros, établissant là aussi un nouveau record pour le groupe.

Carlos Tavares, Président du Directoire du Groupe PSA, a déclaré : « Peugeot Citroën DS a réalisé des progrès significatifs pour la 5ème année consécutive et achève la première phase du plan stratégique Push to Pass avec des résultats exceptionnels. Cela démontre la capacité de notre Groupe à générer une croissance rentable et récurrente. Opel Vauxhall a jeté les bases d’un avenir durable avec le plan PACE ! et a la volonté de libérer du potentiel supplémentaire. Nous entrons à présent dans la deuxième phase du plan Push to Pass avec confiance, dans un contexte de vents contraires encore plus forts. Nul doute que notre approche agile, centrée sur le client et socialement responsable fera la différence ».

PSA a annoncé qu’il visait une rentabilité opérationnelle des activités automobiles supérieure à 6 % à l’horizon 2021, et en moyenne supérieure à 4,5 % sur la période 2019-2021. Ce chiffre de 6 % était déjà l’objectif auparavant mais sur le seul périmètre des marques historiques Peugeot, Citroën et DS. Il était déjà atteint depuis deux ans. Il inclut désormais la filiale Opel/Vauxhall, rachetée à General Motors à l’été 2017, et qui a été redressée en moins de 18 mois pour afficher des bénéfices après vingt ans de pertes.

Dans un marché automobile incertain, le directeur financier, Philippe de Rovira, a précisé que les prévisions du groupe étaient valables y compris dans les scénarios les plus pessimistes, incluant l’éventualité d’un « hard Brexit », une sortie désordonnée du Royaume-Uni de l’Union européenne.

En 2018, le groupe a atteint une marge opérationnelle de l’automobile à 7,6 % des ventes (8,4 % pour les marques historiques et 4,7 % pour Opel/Vauxhall ). Le groupe a vendu l’an dernier 3,88 millions de véhicules, volume record, en hausse de 6,8 % par rapport à 2017. Cette progression s’explique par l’apport de la filiale allemande Opel. Sans cet élargissement de périmètre, les livraisons auraient baissé de 12 %, en raison notamment de l’arrêt des ventes en Iran et de l’effondrement des immatriculations du groupe en Chine.

PSA peut se féliciter de ses performances en Europe, où il a enregistré l’an dernier 80 % de ses ventes (contre 65 % en 2017), avec des volumes en hausse de plus de 30 % et une part de marché en forte hausse (+ 3,8 points à 17,1 %). La progression est notamment liée au succès des SUV de Peugeot et Citroën.

D’ici à 2021, le groupe « a l’ambition d’augmenter ses ventes de 50 % hors d’Europe ». A un horizon non précisé, il prévoit notamment de positionner la marque Peugeot en Amérique du Nord, Citroën en Inde et Opel en Russie « tout en renforçant la présence internationale de DS ».

PSA prévoit 116 lancements de modèles jusqu’en 2021, faisant baisser l’âge moyen de la gamme à 3,5 ans. Le constructeur prévoit « une accélération de l’électrification » de ses véhicules, avec 50 % de la gamme disposant de versions électriques ou hybrides d’ici trois ans et « un objectif de 100 % en 2025 ».

Pour 2019, le Groupe PSA prévoit un marché automobile stable en Europe, en baisse de 1 % en Amérique latine et de 3 % en Chine, et en hausse de 5 % en Russie.

Source : COMMUNIQUE DE PRESSE GROUPE PSA (26/2/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.