Fermer
Inde

« PSA a su se distinguer en Europe, il peut aussi réussir en Inde » (Carlos Tavares)

Analyse de presse de 14H00 - Le #Groupe PSA - #Investissements - #Stratégie
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Carlos Tavares, président du groupe PSA, a indiqué que la stratégie qui serait adoptée en Inde porterait sur une approche évolutive pour être rentable, plutôt que sur de gros investissements initiaux.

« Les marchés sont par nature volatils, car ils dépendent de nombreux facteurs – niveau de confiance des consommateurs, perception positive de leur avenir et de leur pouvoir d’achat, croissance économique, etc. Il n’y a donc pas de moment idéal pour faire son entrée sur un marché », a déclaré M. Tavares. « En revanche, il faut utiliser le bon levier », a-t-il ajouté. « Nous apporterons les bons produits avec la bonne technologie, et nous mettrons l’accent sur la qualité, à la fois dans les produits et les services. Nous nous donnons ensuite trois ans pour atteindre le seuil de rentabilité ».

PSA a choisi la marque Citroën pour faire son retour en Inde. « Citroën est une marque centrée sur l’humain. Elle est rafraîchissante et axée sur les technologies de pointe ; c’est exactement ce que recherchent les jeunes en Inde. Cela dit, nous ne faisons pas table rase du passé, mais nous regardons vers l’avenir ».

M. Tavares a expliqué que le groupe souhaitait un engagement à long terme dans le pays, ce qui ne pourra se faire que si les opérations sont rentables. « Si on veut être rentable dès le début, nous ne devons pas lancer des investissements excessifs. Nous faisons des investissements évolutifs, qui devraient, selon toute probabilité, nous permettre de rester bénéficiaires. Nous visons 2 % du marché ; c’est un objectif humble mais sage ».

« L’idéal est de pouvoir apporter les bons produits au bon moment et de les rafraîchir à intervalles réguliers. Nous avons beaucoup de respect pour Maruti Suzuki, leader du marché indien, qui applique cette méthode avec succès depuis des décennies. Nous allons essayer de nous imprégner de leurs méthodes », a poursuivi Carlos Tavares.

« Nous ne devrions jamais oublier que l’achat d’une voiture reste une décision émotionnelle. Donc, en tant que constructeur automobile, nous ne pouvons pas réduire la dimension émotionnelle du produit. Si vous oubliez le quotient émotionnel, vous vous exposez à des difficultés », observe par ailleurs M. Tavares.

Source : ECONOMIC TIMES (15/4/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.