Fermer
Etats-Unis

Premières inculpations dans le scandale des airbags Takata

Le #Dirigeant - #Sac gonflable
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Les autorités américaines ont annoncé avoir procédé, en décembre, aux premières inculpations d’anciens dirigeants de Takata aux Etats-Unis dans le cadre de l’enquête sur les airbags défectueux du groupe japonais, qui vient de plaider coupable.

Shinichi Tanaka, Hideo Nakajima et Tsuneo Chikaraishi sont notamment accusés de « conspiration » visant à dissimuler le grave défaut affectant ces airbags, qui ont été utilisés à grande échelle par de nombreux constructeurs américains et étrangers. Ces trois vétérans de l’entreprise, qu’ils ont quittée en 2015, ont été notamment en poste aux Etats-Unis et auraient, via des rapports « frauduleux » et « tronqués », « dissimulé le véritable état » des airbags afin de tromper les constructeurs et préserver les ventes.

Certains airbags Takata équipés de gonfleurs au nitrate d’ammonium se sont révélés être de potentielles sources de danger en explosant après une collision parfois mineure et en projetant des fragments sur le conducteur ou le passager. En dépit de plusieurs mois de recherche, les autorités américaines n’ont pas encore établi la cause fondamentale du problème mais ont identifié deux facteurs à risque tels que l’ancienneté et une longue exposition à une très forte humidité. (AFP 13/1/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.